Été en Slovaquie

Tiens, sinon, ça fait dix jours que je suis en Slovaquie.

Mon école impose que tous les étudiants fassent un stage à l’étranger (au moins huit semaines, ou quatre si c’est une mission humanitaire). Et je fais le mien en Slovaquie pendant douze semaines (c’est la durée minimale pour avoir une bourse Erasmus).

Et je fais ledit stage chez une association d’espéranto qui s’occupe de projets sur Internet (notamment le site lernu!). Je ne pensais pas que ma vie espérantiste rejoindrait un jour ma vie scolaire/professionnelle, mais c’est bien le cas. Au programme : travail (programmation en PHP et traductions), tourisme, apprentissage du slovaque, rencontres d’espéranto (une organisée par l’association en Slovaquie, et si j’ai de la chance, j’irai en Ukraine et peut-être en Hongrie).

Château de Devín
Une partie du château de Devín, situé au confluent du Danube et de la Morava. L’arrière-plan à gauche est en Autriche.

Pour le moment je suis hébergé à Bratislava par un couple d’espérantistes (un Slovaque et une Lituanienne), mais en juillet je déménagerai dans une autre ville où je serai rejoint par deux autres stagiaires.

Ça fait quelques mois que j’ai commencé à apprendre le slovaque. Il n’y a pas beaucoup de ressources (et presque pas en français), mais j’ai réussi à me débrouiller. C’est moins compliqué que le polonais (il paraît même que c’est la plus facile moins difficile des langues slaves) et je commence à me débrouiller (en tout cas à l’écrit) ; je n’ai pas l’impression d’être analphabète devant les panneaux et les enseignes. Je m’en sors plutôt bien avec les déclinaisons, mais certaines choses me donnent mal à la tête (les prépositions, l’aspect des verbes, les nombres, le vocabulaire qui a l’air infini).

Les Slovaques et les Tchèques se comprennent sans problème, et on trouve énormément de produits tchèques en Slovaquie (emballages au supermarché, logiciels, programmes à la télé…). Je suis allé dans une librairie et la moitié des livres étaient en tchèque.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Tchey dit :

    Salut,

    Je ne sais pas trop comment te joindre, ton adresse @jabber ne semble pas fonctionner.

    Peux-tu me contacter lorsque tu en auras l’occasion, sur l’email utilisé dans ce commentaire, afin de parler un peu de l’esperanto ?

    Merci et bon voyage en attendant !

  2. Gérald dit :

    Salut Mutte !

    Je lis ton blog depuis pas mal de temps et je me permets de laisser un commentaire.

    Comptes-tu passer à l’IJK à Kiev si tu vas en Ukraine ?

    À ce propos, un français organise une caravane en train qui va de Strasbourg à Kiev à moindre coût (si il y a des intéressés qui passent par là, toutes les infos sont ici : http://veturu.free.fr/?kongreso=ijk…). Elle passe également par la Slovaquie.

    Peut-être que l’on se croisera. 🙂

    En tout cas, ton stage a l’air très intéressant. Bonne continuation !

  3. Mut dit :

    Effectivement, je compte aller en Ukraine pour l’IJK et j’ai déjà réservé ma place dans la caravane.

    D’ailleurs, ton nom me fait penser que tu as posé une question à ce sujet sur Lernu. Je me trompe ?

    (Désolé pour le temps de réponse… Ça fait je sais pas combien de jours que je me dis que je devrais prendre deux minutes pour répondre sur mon blog.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.