Seul sur Mars

Le film Seul sur Mars (The Martian) sort en France le 21 octobre. C’est bizarre qu’il sorte aussi tard, je l’ai vu dans mon bled paumé de Slovaquie le 2 octobre.

C’est un film de science-fiction basé sur le roman du même nom, écrit en 2011 par Andy Weir dont c’est le premier roman. La mission Arès 3, troisième mission d’exploration humaine sur Mars, doit quitter la planète d’urgence à cause d’une violente tempête, en laissant derrière un astronaute (interprété par Matt Damon), qu’ils croyaient mort. Celui-ci se retrouve seul sur Mars, avec un équipement prévu pour une mission de 31 jours. Il n’a pas la possibilité de communiquer et la seule solution qu’il voit, c’est d’essayer de survivre pendant quatre ans en attendant la mission Arès 4, déjà planifiée. Il rencontre tout un tas de divers problèmes apparemment insurmontables qu’il doit cependant résoudre.

J’ai beaucoup aimé le film. J’ai trouvé Prometheus catastrophique, mais Ridley Scott a bien remonté le niveau avec Seul sur Mars. J’ai beaucoup apprécié son réalisme : dans beaucoup d’œuvres de science-fiction, les voyages spatiaux ont l’air faciles, mais en réalité ça prend du temps, il faut des quantités énormes de carburant, et l’air, l’eau ou la nourriture peuvent facilement devenir des problèmes. Les scientifiques ne sont pas montrés comme des savants fous ou des génies, mais comme des gens qui travaillent dur pour résoudre des problèmes. xkcd résume bien le film :

Tu sais, la scène dans Apollo 13 où le type dit : « Il faut qu’on trouve comment brancher ce truc à ce truc-là en utilisant les pièces qui sont sur cette table, sinon les astronautes meurent » ? Ben Seul sur Mars, c’est pour ceux qui auraient voulu que tout le film soit comme cette scène.

Le film m’a tellement plu que j’ai tout de suite lu le livre, que je viens de terminer. Je n’ai pas été déçu. Le livre aussi est très bon, plein d’humour et de détails techniques (chimiques, physiques, informatiques) qui plairont aux geeks en tout genres. Le film est fidèle au livre, à la différence que dans le livre, les problèmes que rencontre le héros sont plus nombreux et plus difficiles à résoudre.

Bref, je recommande vivement à tout le monde de lire le livre et d’aller voir le film.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.