Week-end à la montagne

Un des grands avantages de mon travail actuel, c’est que je voyage beaucoup. Parfois pour le boulot, comme quand je suis allé au Danemark, mais parfois pour les vacances. Ainsi, la semaine dernière, je suis allé avec tous mes collègues à la montagne, plus précisément dans les Basses Tatras, à Liptovský Ján, village que j’avais déjà visité brièvement l’année dernière. Au programme : snowboard, spéléologie et vol en soufflerie.

Liptovský Ján

La rue principale de Liptovský Ján, avec les Tatras occidentales visibles en arrière-plan

Le village comporte plusieurs sources thermales ; nous nous sommes donc baignés dans une source d’eau « chaude » ­— entre guillemets parce qu’elle semble chaude quand on est en maillot de bain dans la neige, mais au bout d’un moment ça caille un peu quand même.

Liptovský Ján est un village assez touristique avec quelques stations de sports d’hiver (et un très bon restaurant traditionnel). J’ai donc essayé le snowboard. Je ne m’en sors pas trop mal, j’arrive à descendre une pente sans tomber à chaque fois.

La station de sports d'hiver

La station de sports d’hiver

Nous avons tous pu tester une activité originale : le vol en soufflerie. C’est en général assez cher, mais mon employeur, qui connaît toutes les ficelles, avait trouvé des coupons pour avoir une réduction assez significative.

Le centre prête aux participants tout le matériel (lunettes, combinaison et casque), puis on nous explique comment ça se passe et comment il faut se conduire dans la soufflerie. Et ensuite tous les participants volent les uns après les autres. Ça dure seulement deux minutes (ce qui est apparemment l’équivalent de deux sauts en parachute de 4500 m), mais c’est assez intense et fatiguant.

Et après ils nous donnent une clé USB avec la vidéo

Et après ils nous donnent une clé USB avec la vidéo

Le coupon incluait aussi un ticket pour Tatralandia, un grand parc aquatique avec des toboggans, des piscines thermales (dont un bassin à 40 °C à l’extérieur) et des Polonais.

Au retour, je suis allé à une tour d’observation où j’étais déjà allé l’année dernière, mais cette fois-ci, avec de la neige, c’était carrément plus beau.

Panorama de Liptovský Ján

Panorama de Liptovský Ján

La meilleure activité que nous avons faite pendant ces quatre jours a sans doute été de la spéléologie. Un espérantiste slovaque passionné de spéléologie, qui connaît tout sur les grottes de la région, nous a emmenés explorer une grotte du coin appelée Medvedia jaskyňa (« grotte aux ours », parce qu’on y a trouvé des os d’ours datant de quelques milliers d’années).

Pour s’y rendre, il a déjà fallu aller en voiture jusqu’à la fin du village. Pour moi qui n’ai jamais vu de pneus d’hiver, conduire à travers la forêt sur une couche de neige si épaisse qu’on ne voit même pas la chaussée a été une expérience assez amusante. Comme les roues n’étaient pas équipées de chaînes, nous avons dû faire les trois derniers kilomètres à pied. Puis nous avons dû escalader le flanc d’une montagne jusqu’à arriver à l’entrée de la grotte.

Je crois que je n’étais jamais allé dans une grotte avant, et comme la grotte en question n’était normalement pas ouverte au public, il n’y avait aucun éclairage ni autre équipement dedans. Heureusement, notre guide avait apporté tout le matériel nécessaire : des casques, des lampes, des combinaisons imperméables moches qui couvrent tout le corps sans lesquelles nous aurions ruiné tous nos vêtements et que les Slovaques appellent atombordel en raison de leur ressemblance avec les combinaisons anti-radiations, et même une thermos de thé. Malheureusement je n’ai aucune photo : la combinaison n’avait pas de poche, et de toute façon je ne vois pas comment j’aurais pu prendre mon appareil photo sans le bousiller.

Notre guide connaissait la grotte parfaitement et nous a parlé des systèmes de grottes de la région et nous a raconté comment il a travaillé dans ces grottes. La température était agréable : il faisait plus chaud que dehors et il n’y avait pas de neige. C’était plutôt beau : outres les stalactites et stalagmites de tailles diverses, il y avait des formations géologiques surprenantes, comme des minéraux qui ressemblaient à du fromage fondu. Je m’attendais à trouver des araignées et des bêtes de ce genre, mais les seules traces de vie que j’ai vues étaient quelques chauves-souris qui hibernaient.

Nous sommes passés dans des grandes salles, des petites salles et nous avons rampé dans des tunnels étroits pour lesquels il faut être ni gros, ni claustrophobe. J’aurais été complètement perdu sans notre guide, mais il a retrouvé la sortie sans problème et personne n’a eu d’accident. Au total, nous avons passé deux heures dans la grotte et il faisait complètement nuit quand nous sommes ressortis.

Bref, j’ai passé un très bon week-end. La Slovaquie est un petit pays, mais il me reste manifestement beaucoup de choses à y découvrir. Je recommande chaudement de la visiter : les prix sont en général moins élevés qu’en France et on y trouve de très beaux paysages.

Le mont Kriváň

Le mont Kriváň, symbole de la Slovaquie, vu depuis la route

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.