Triples faux-amis polonais-russes-slovaques

L’avantage d’apprendre des langues proches, dans mon cas le polonais, le russe et le slovaque, c’est que ça facilite beaucoup de choses : en connaissant le slovaque, le polonais est beaucoup plus facile, parce que le vocabulaire et la grammaire ont énormément de ressemblances

L’inconvénient, c’est qu’on peut s’emmêler les pinceaux. Les langues slaves regorgent de faux-amis : il m’arrive souvent de dire quelque chose de bizarre dans une langue parce que j’ai pris un mot d’une autre langue. Je pourrais faire une très longue liste de faux-amis entre deux de ces langues. Mais j’ai même trouvé des triples faux-amis : des mots qui existent dans les trois langues sous une forme assez proche, mais qui ont des sens parfois très différents.

À chaque fois je donne les mots en russe en premier, puis en slovaque, puis en polonais. Certains sont un peu tirés par les cheveux, mais d’autres peuvent vraiment prêter à confusion.

Faux-amis complets

Les mots suivants sont de véritables faux-amis : ils ont des sens clairement différents dans les trois langues.

  • Здание (zdánie) : bâtiment.
  • Zdanie : un mot pas très courant qui veut dire « apparence », « semblant », « illusion ».
  • Zdanie : opinion ; phrase.
  • Урок (urók) : leçon.
  • Úrok : intérêt (d’un emprunt).
  • Urok : charme ; sortilège.
  • Стан (stan) : taille, stature ; camp ; laminoir. Il s’agit en fait de trois homonymes avec trois étymologies différentes.
  • Stan : tente.
  • Stan : état.
  • Bonus : en serbo-croate, stan veut dire « appartement ».
  • Конечно (konéčno) : bien sûr.
  • Konečne : finalement.
  • Koniecznie : forcément, nécessairement.

J’avoue que je ne comprends pas d’où viennent les sens russe et polonais : le mot a l’air dérivé du mot pour « fin », respectivement конец (konéc), koniec et koniec aussi.

  • Позор (pozór) : honte, infamie.
  • Pozor : attention.
  • Pozór : apparence, semblant.
  • Позорный (pozórnyj) : honteux, ignominieux.
  • Pozorný : attentif.
  • Pozorny : apparent.
  • Каганец (kaganéc) : lampe à huile, apparemment un mot rare.
  • Kahanec : lanterne (en particulier les lanternes dans les cimetières).
  • Kaganiec : muselière. (Mais le mot pour « lampe à huile » est kaganek.)
  • Пушка (púška) : canon.
  • Puška : fusil.
  • Puszka : canette, boîte de conserve.
  • Пукать (púkat′) : péter.
  • Pukať : crever, éclater.
  • Pukać : taper, frapper (par exemple à la porte). Et, familièrement, « avoir des relations sexuelles ».
  • Болван (bolván) : abruti.
  • Balvan : bloc de pierre.
  • Bałwan : bonhomme de neige.
  • Мимо (mímo) : devant (dans le sens de « passer devant »).
  • Mimo : hors de.
  • Mimo : malgré.
  • Электричка (elektríčka) : terme familier pour un train électrique, en particulier un train de banlieue.
  • Električka : tramway.
  • Elektryczka : électricienne1.
  • Дыня (dýnja) : melon.
  • Dyňa : pastèque.
  • Dynia : courge.

La classification des êtres vivants est toujours compliquée, différentes langues ayant des noms pour certaines catégories qui ne se recoupent pas forcément avec les autres langues. Et apparemment, en slovaque, dyňa peut aussi désigner des melons et, dialectalement (je ne sais pas où), des citrouilles.

  • Дворец (dvoréc) : palais.
  • Dvorec : diminutif de dvor (cour) ; court (de tennis) ; aréole.
  • Dworzec : gare.
  • Плеть (plet′) : fouet.
  • Pleť : teint, peau (en particulier du visage).
  • Płeć : sexe.

Le mot russe n’a rien à voir avec les deux autres, mais il existe un mot russe de même origine : плоть (plot′), qui veut dire « chair ». Le sens originel de ce mot était le sens slovaque (et le polonais płeć avait apparemment autrefois ce sens), je me demande bien comment il a pu dériver en « chair » et en « sexe ».

  • Луг (lug) : pré, prairie.
  • Luh : ripisylve (j’apprends des mots en français).
  • Ług : soude. (Cela dit, le mot slovaque pour « soude » est lúh).
  • Банка (bánka) : bocal.
  • Banka : banque ; fiole.
  • Bańka : bulle.
  • Урод (uród) : monstre, salopard.
  • Úroda : récolte, moisson.
  • Uroda : beauté.

D’accord, la terminaison n’est pas la même, mais c’est toujours drôle pour les russophones de voir un salon de beauté (salon urody) en Pologne.

  • Охота (okhóta) : chasse.
  • Ochota : amabilité, prévenance.
  • Ochota : envie.
  • Охотник (okhótnik) : chasseur.
  • Ochotník : comédien amateur.
  • Ochotnik : volontaire.
  • Ласка (láska) : caresse, cajolerie ; belette.
  • Láska : amour.
  • Laska : canne, bâton ; fille (familier). (Il y a aussi łaska qui veut dire « grâce ».)
  • Устав (ustáv) : statut, charte, règlement ; écriture onciale cyrillique.
  • Ústava : constitution. (Ústav existe aussi et veut dire « institut »).
  • Ustawa : loi.
  • Отмена (otména) : annulation.
  • Odmena : récompense.
  • Odmiana : variante, flexion, changement.

Et enfin, sans doute le plus tiré par les cheveux :

  • Цез (cez) : Tsez, c’est-à-dire un membre de l’ethnie qui parle le tsez, une langue du Daguestan. À vrai dire, je n’ai trouvé ce mot dans aucun dictionnaire, mais je l’ai trouvé utilisé au pluriel sur Wikipédia.
  • Cez : à travers.
  • Cez : césium.

Faux-amis partiels

La principale difficulté dans l’apprentissage du vocabulaire étranger, c’est que les mots ont rarement un seul sens, et que les sens peuvent se recouper partiellement entre les langues. Les mots suivants sont globalement des faux-amis, mais peuvent avoir des sens en commun, ou être normaux dans une langue et désuets dans une autre.

  • Скоро (skóro) : vite, bientôt.
  • Skoro : presque ; tôt (mais aussi « bientôt »).
  • Skoro : puisque. Et anciennement « tôt », utilisé de nos jours surtout dans l’expression skoro świt (tôt le matin).
  • Посол (posól) : ambassadeur ; salaison (en réalité deux homonymes avec deux étymologies différentes).
  • Posol : messager, envoyé.
  • Poseł : député, envoyé (moins souvent).
  • Личить (ličit′) : en réalité trois verbes différents. Accentué sur la deuxième syllabe, il peut vouloir dire soit « être convenable », soit « compter », « calculer » – c’est un verbe désuet dans les deux sens. Accentué sur la première syllabe, c’est de l’argot d’Internet : « télécharger un torrent (en particulier sans le partager) », de l’anglais leech.
  • Líčiť : peindre, maquiller.
  • Liczyć : compter (comme l’un des sens russes, mais en polonais c’est un mot tout à fait courant).
  • Пышный (pýšnyj) : somptueux.
  • Pyšný : fier, orgueilleux.
  • Pyszny : délicieux. Mais « orgueilleux » aussi.
  • Изба (izbá) : isba, une type de maison traditionnelle en bois.
  • Izba : chambre, pièce.
  • Izba : chambre aussi, mais dans le sens par exemple de « chambre des députés ». (Le sens de « pièce d’une maison » existe aussi, mais est rare ou vieilli.)
  • Обыватель (obyvátel′) : petit-bourgeois ; habitant (désuet dans ce sens).
  • Obývateľ : habitant.
  • Obywatel : citoyen.
  • Лицо (licó) : visage ; personne.
  • Líce : joue.
  • Lico : visage (littéraire) ; surface intérieure d’un mur (apparemment rare dans ce sens).
  • Заход (zakhód) : coucher (de soleil).
  • Záchod : toilettes.
  • Zachód : ouest ; coucher (de soleil).
  • Гад (gad) : reptile ou amphibien (ce n’est pas un terme très scientifique) ; canaille, vermine.
  • Had : serpent.
  • Gad : reptile.
  • Реляциа (reljácija) : relation (action de relater ; mot ancien).
  • Relácia : émission (de télé, de radio) ; rapport, relation (mot livresque).
  • Relacja : relation, rapport ; bulletin.
  • Карта (kárta) : carte (comme en français : géographique, à jouer, bancaire…).
  • Karta : carte (à jouer), fiche, carton (au foot), carte (bancaire…), mais pas géographique.
  • Karta : feuille de papier, carte (à jouer), carte (bancaire…), mais pas géographique.
  • Засада (zasáda) : embuscade.
  • Zásada : principe ; base (au sens chimique).
  • Zasada : règle, principe ; base (au sens chimique).
  • Обход (obkhód) : circuit, ronde, tournée.
  • Obchod : magasin, commerce.
  • Obchód : ronde, tour ; célébration (au pluriel seulement).
  • Памятник (pámjatnik) : monument.
  • Pamätník : mémorial, monument ; contemporain, témoin d’une époque donnée.
  • Pamiętnik : journal (intime).

On arrive à un domaine complexe : les prépositions. Les prépositions ont souvent plusieurs usages différents et les détails exacts varient selon les langues, ce qui peut en faire des faux-amis partiels. La liste pourrait être longue et compliquée, mais je vais donner deux exemples.

  • До (do) : jusqu’à, avant.
  • Do : également « jusqu’à », mais pas « avant ». En slovaque, ce mot a surtout le sens de « à », « dans » (pour indiquer la destination d’un mouvement), par exemple idem do mesta (je vais à la ville).
  • Do : en polonais, cette préposition a un sens plus large qu’en slovaque. Elle exprime aussi un mouvement à destination de chez quelqu’un (jadę do rodziców : je vais chez mes parents), et aussi l’objet auquel est destiné quelque chose (krem do rąk : crème pour les mains). On utiliserait d’autres propositions que do en russe et en slovaque.
  • О (o) : dans les trois langues, cette préposition a pas mal de sens variés et peut être suivie de différents cas. En russe, le sens principal est « à propos de ».
  • O : en slovaque, cette préposition signifie aussi « à propos de ». Elle a deux sens importants qui ne sont pas présents en russe : « à » une heure donnée (o piatej : à cinq heures) et « de » dans une comparaison (je o dva roky starší : il est plus âgé de deux ans).
  • O : en polonais, cette préposition a essentiellement les mêmes sens qu’en slovaque. Mais elle a aussi un sens qu’on ne retrouve pas dans les deux autres langues : « à », « avec » (sos o smaku czekoladowym : sauce au goût de chocolat).
  1. Je ne sais pas si ce mot est très utilisé ; en polonais, comme en français, la féminisation des noms de profession n’est pas toujours aisée. Et puis j’ai aussi trouvé un exemple ou ce mot est utilisé dans le même sens qu’en slovaque… en faisant référence à une voie ferrée slovaque.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.